Pratiquer l’écriture automatique en auto-hypnose

En auto-hypnose :

– Déterminez l’objectif à atteindre : donner l’autorisation à l’inconscient de transmettre à la main dominante (celle qui écrit), toute information sur le sujet désiré ou la réponse que vous souhaitez obtenir

– Pratiquer pendant 5-10 min un enracinement et une méditation (ex : via méthode GASSHO ou visualiser que des racines plongent profondément dans la terre depuis les orteils et sous la plante des pieds).
Le but est de créer un état de relaxation et de lâcher prise nécessaire pour permettre à son inconscient de prendre « le contrôle » de la main…

– Induction ou transe en fixant votre attention sur quelque chose : un objet, un motif, une image… Imaginez qu’il y a comme un lien ou un fil invisible entre ce point et vous, de sorte que vous pouvez voir ce qu’il y a au dessus, au dessous et sur les cotés de ce point. Tandis que vous vous sentez de plus en plus relié à ce point, un espace intérieur est en train de s’ouvrir, permettant à l’inconscient de faire un travail merveilleux et positif pour vous, pour votre développement personnel.. A un certain moment, votre vision peut devenir trouble, ce qui est le signe que vous êtes en train d’entrer dans un état de conscience modifiée propice pour le travail avec votre inconscient. Et pendant que la vision s’affine ou au contraire se voile, à l’intérieur tout devient encore plus clair…. car certaines choses sont déjà en train de s’installer pour permettre à votre être de rassembler des ressources utiles pour votre progression et pour la compréhension de ce dont vous avez besoin.

– Dites à votre inconscient qu’il va mettre de coté tout sentiment désagréable ou tout malaise pouvant éventuellement surgir d’un souvenir passé ou de toute autre source.

– Suggérez à votre inconscient va transcrire dans votre langue actuelle tout ce qu’il souhaite vous transmettre de sorte que si vous accédez à un savoir ancien, via une langue ancienne, le message sera automatiquement traduit en français ou dans votre langue usitée

– Vous pouvez réunir autour de vous des personnages ou guides sécurisants (y compris des animaux évoquant la sécurité intérieure, la force, la sagesse…), en vue du travail à effectuer. Il ne doit y avoir aucune perturbation entravant l’écriture automatique et la connexion avec l’inconscient…

– Demander à votre inconscient de se projeter dans la main dominante (celle avec laquelle on écrit) et de faire en sorte que la main soit comme indépendante du corps, de l’égo, du mental et de la volonté et du conscient, bien que l’inconscient puisse partager des choses avec le conscient du sujet.

– Suggérer que l’écriture sera fluide, que la main est souple et légère… prête à accueillir l’inconscient comme s’il était une personne à part

– L’inconscient projeté dans la main aura la possibilité, s’il le souhaite, de communiquer en pensée, en images ou en audio avec le conscient du sujet et retranscrire toute cette information via l’écriture automatique..

– C’est un travail profond pendant lequel l’inconscient va mobiliser des ressources intérieures merveilleuses et profitables et que la main va pouvoir écrire de façon très fluide tout ce que l’inconscient partagera avec elle

– Si à un moment donné, la connexion avec l’inconscient semble relâchée ou que la fluidité de l’écriture semble perturbée, le sujet peut faire appel à ses guides, et retrouver la sérénité intérieure et ainsi poursuivre l’écriture automatique.

 

Amusez-vous bien ! 😉

Que choisir ? Arnaque ou pas araque ?

enfant

En matière de thérapies alternatives, bien souvent les personnes ne savent pas qui aller voir, vers qui s’orienter, quelle thérapie choisir, à quel prix et avec quel thérapeute ? Celui-ci est-il expérimenté ? Cet autre est-il sérieux ?

Ce sont des questions judicieuses et pertinentes.

Pour une même discipline, certains n’hésitent pas à réclamer des centaines d’euros pour une séance, de façon totalement injustifiée… D’autres n’hésitent pas à vous demander de l’argent pour un simple « diagnostique » énergétique ! Méfiez-vous des arnaques ! Je ne parle pas ici des cabinets réunissant plusieurs thérapeutes, induisant des frais fixes se répercutant sur le prix du soin de façon raisonnable, mais de thérapeutes n’hésitant pas à gonfler leur prix sans aucune raison valable.

Autre point clé. Il est une croyance collective selon laquelle il faudrait avoir 10 ans d’expérience pour être pris au sérieux, avoir son nom dans la presse pour ne pas être un charlatan ou  qu’un débutant devrait faire payer moins cher sa consultation que son concurrent installé depuis plusieurs années.
Bien qu’une expérience soit profitable, pour vous, un débutant peut avoir tout autant de savoir-faire, de compétences, de passion que tout autre. C’est d’autant plus vrai dans le domaine de l’énergétique où la technique se mêle au ressenti personnel et aux énergies subtiles…
De plus, en sortant d’une école, les dernières découvertes sont accessibles au débutant.

A la question : quelle thérapie choisir ? Je dirais : faites confiance à votre instinct ; il ne vous trompera pas. Faites confiance aussi aux synchronicités dans votre vie qui vous mettent gentiment sur la voie.

Le prix est celui que vous estimerez juste par rapport à la qualité du soin proposé, à l’écoute et au professionnalisme de la personne vers qui vous vous tournerez.

Prenez bien soin de vous et faites confiance à votre instinct…

L’hypnose est-elle faite pour vous ? Questions-réponses

JOIE

Il faut une grande volonté pour oser affronter ses peurs et dire STOP à ce cercle vicieux infernal.

Imaginez votre vie si elle était à son plein potentiel !
Imaginez une seule journée où il n’y aurait plus de « J’en suis incapable, je suis nul(lle), je n’y arriverai pas, je n’ai pas la force de, j’ai peur de…. »

Ne serait-ce pas une libération ?

Oserez-vous affronter vos doutes, vos peurs, vos croyances limitantes ?

Savez-vous qu’une croyance limitante est généralement inconsciente ? La personne se sabotant elle même n’est généralement pas consciente de le faire, et reste persuadée qu’elle agit au mieux. En un sens, oui, elle fait de son mieux. Mais sa vie pourrait considérablement s’améliorer si elle osait creuser un peu plus la cause de ses problèmes.

Oserez-vous tenter l’hypnose ?

Pour répondre à des questionnements récurrents concernant l’état de transe hypnotique, voici une série de questions-réponnses.

Q. : Dort-on quand on est dans un état d’hypnose ?

R. : NON. Vous ne dormez pas, vous êtes dans un état de conscience modifiée où vous entendez absolument tout ce que vous dit votre thérapeute. C’est d’ailleurs ce qui surprend toujours les personnes qui expérimentent pour la première fois l’hypnose. En réalité, cet état pourrait être qualifié de « Sur-conscience » dans la mesure où votre conscient permet à votre inconscient (cette partie qui vous guide au quotidien), de faire un travail important pour vous. Votre esprit est totalement détendu mais aussi totalement présent à la voix, aux sons, aux images qui peuvent traverser votre esprit. Vos sens ne sont pas amoindris, ils sont au contraire en éveil.

Q. : Y a t-il un risque de se faire manipuler durant une séance d’hypnose ?

R. : NON. Vous conservez toutes vos capacités et votre libre arbitre durant l’induction et le travail avec l’inconscient. Si quelque chose ne vous convient pas, vous pouvez sortir de transe instantanément et sans effort. Il n’y a aucune magie, rien qu’une technique découverte qui a fait ses preuves.

Q. : J’ai peur de ne pas arriver à sortir de transe…

R. : Comme je le disais tout à l’heure, vous ne dormez pas durant une séance d’hypnose ericksonienne. Vous revenez donc à un état plus ordinaire de conscience très facilement en étant guidé par des suggestions simples et agréables. Il n’y a aucune magie dans ce processus.

Q. : Les résultats d’une thérapie par l’hypnose sont-ils rapides ?

R. : Tout dépend de la façon dont votre inconscient va traiter la demande fixée lors de l’entretien visant à déterminer votre objectif.
Parfois, l’inconscient va d’abord résoudre un problème limitant, un préalable au travail… En effet, des choses plus urgentes vont attirer son attention, ce qui permettra de dégrossir le travail à faire par la suite. Le délai peut varier d’une personne à l’autre. Il est possible que plusieurs séances soient nécessaires pour certaines personnes, selon l’ampleur du travail à effectuer.

Q. : J’ai déjà fait une dizaines de séances avec un hypnologue, mais ça n’a jamais marché sur moi. Alors pourquoi réessayer ?

R. : Si vous avez été déçu, c’est en effet questionnant. Dans tous les cas, cela ne vient pas de vous. Votre inconscient est disposé à travailler, mais les résultats peuvent dépendre de la façon dont le protocole a été mené, des mots employés, du professionnalisme de la personne et de bien d’autres paramètres que je ne connais pas (et qui vous échappent certainement aussi).

Q. : Y-a t-il des personnes plus facilement hypnotisables que d’autres ?

R. : Certaines personnes ont une faculté naturelle à entrer plus facilement en transe, il est vrai. Mais il est une croyance erronée qu’il faut avoir une facilité à entrer en transe pour réussir à entrer en transe. La transe est un phénomène naturel que nous expérimentons tous : lorsque notre pensée s’envole loin du présent au point d’en oublier le temps qui passe, devant un feu de cheminée, face à un orateur dont le ton monocorde nous fait presque dormir, dans une salle d’attente où le temps nous semble s’éterniser… Etc. L’hypnose ericksonienne reproduit simplement, par différentes techniques, cet état de conscience modifiée. Les personnes qui pratiquent la méditation entrent plus rapidement en transe car l’état de méditation est très proche de l’état de transe.

Q. : Y a t-il des transes plus profondes que d’autres ?

R. : Pourquoi pas… C’est vraiment de l’ordre du vécu personnel. Ceci dit, une transe profonde ou légère, ne présume pas de la qualité du travail effectué par votre inconscient. En d’autres termes, une transe dite légère, moins formelle, peut produire autant d’effets bénéfiques et de transformations qu’une transe dite profonde. C’est le cas en PNL (programmation neuro-linguistique, un outil qui se marie bien avec l’hypnose ericksonienne).

Q. : Les cauchemars peuvent-ils être résolus par l’hypnose ?

R. : Tout à fait ! Il existe une technique en hypnose mais aussi en PNL (la métaphore sous forme de dessins) très efficaces toutes les deux !

 

Si vous avez des questions à me soumettre, n’hésitez pas !

Les 6 principes du REIKI

Ces 6 principes du REIKI unitaire sont universels…

Une bonne manière de démarrer la journée serait de lire ces principes ou de se les remémorer dans les moments de doute, de désarroi et d’insécurité.

coucher-de-soleil

Serions-nous devenus aveugles et sourds ?

aveugleLa dernière lettre d’information de Jean-Marc DUPUIS de « Santé nature innovation » : « Les aveugles conduisent » dit qu’un jour des aveugles pourront conduire une voiture.

Bien entendu ce n’était qu’un préambule visant à nous faire comprendre qu’il serait bon de « réapprendre à s’émerveiller ».
S’émerveiller de tous les cadeaux de la vie, des merveilles de technologies qui embellissent notre quotidien. Au lieu de quoi nous nous plaignons que notre ordinateur ne fonctionne pas comme il le faudrait, que le GPS n’ait pas la dernière version de la carte routière, ou que le micro-ondes – si nocif – ait rendu l’âme.

Hélas, je crois que nous sommes déjà tous aveugles. Aveugles et sourds face aux présents de la vie… Car c’est la Vie qui m’a sauvée à un moment où j’étais dans le gouffre.

Avant d’y venir, je ne ferai qu’un petit constat de la situation actuelle.

Nous sommes devenus si dépendants de la technologie, qu’effectivement, nous pouvons être tenté d’être frustré à la moindre faille du système, sans la moindre reconnaissance de ce que la Vie nous offre quotidiennement, et pire, sans même y avoir prêté la moindre attention. Nous nous émerveillons davantage de ce que notre smartphone fait de mieux au lieu de sortir au grand air respirer les fleurs du printemps, profiter du soleil…  Et quand il pleut nous maudissons la pluie au lieu de nous réjouir de ce qu’elle nourrit la terre et remplit nos nappes phréatiques.

Je pense qu’il s’agit là du plus grand drame de notre vie moderne. Les jeunes passent le plus clair de leur temps sur facebook quand ce n’est pas à envoyer des sms à plus d’heure. Et quand je les vois marcher dehors, c’est le nez dans leur téléphone ! On les brancherait comme des ciBORG, cela ne ferait aucune différence !…

Ce n’est pas tant de subir les caprices d’un système économique débridé auquel nous n’avons pu ou su dire non, mais de ne plus remarquer les miracles de la vie, et encore moins toutes les fois où nous avons été aidé. Et plus grave encore, d’oublier que nous sommes maître de notre vie.

Car, aveugles, nous le sommes devenus, mais aussi sourds à la petite voix intérieure qui nous pousse à changer de comportement, de mode de vie, de croyances limitantes, et de nous libérer de notre rôle de victime…

Il est si facile de se croire victime et de s’enliser dans cette attitude auto-destructrice tout en blâmant les autres, la vie, le monde, le système dans lequel nous vivons et que nous avons finalement souhaité et créé !

Sommes-nous réellement victime ? Telle est la question.
La question serait plutôt de savoir ce que chacun de nous souhaite réellement faire de sa vie pour qu’elle reflète la paix, la prospérité et la santé.

Alors je vais vous délivrer mon message personnel en souhaitant qu’il soit comme une graine qu’on plante dans le terreau de l’espoir, du courage et de la volonté de grandir.

J’ai 38 ans mais intérieurement, j’ai l’impression d’en avoir le double. La vie nous offre parfois l’opportunité de vivre en peu de temps de grandes épreuves dont il ne tient à qu’à soi d’en extraire les leçons de sagesse.

Pour avoir vécu de grands traumatismes dans ma vie, j’aurais pu mettre fin à mon existence plusieurs fois, mais je ne l’ai jamais fait. Sans doute parce que j’ai toujours vu la lumière poindre au bout du tunnel en dépit des apparences.

Cette volonté s’est appuyée certes, sur l’espoir de jours meilleurs où je ne serais plus contrainte à la prostitution par mon propre mari, ni condamnée à vivre dans la douleur physique, l’épuisement, des problèmes de colopathie, d’endométriose, les infections à répétition… elle s’est aussi appuyée sur ma faculté à voir au delà du drame que je vivais.

J’aurais pu dire STOP d’innombrables fois, y compris lorsque j’ai fait un burn-out suite à mon divorce. Déjà adolescente, le drame avait commencé avec ma jeune soeur tombée gravement malade…

Une fois que toutes ces choses ont passé, j’ai continué à vivre d’autres épreuves. Le but n’est pas de vous appitoyer sur mon sort car je vais bien. Et vous comprendrez pourquoi et comment.

Mais le « pourquoi » n’est pas très important. L’important est de savoir COMMENT on se relève.

La vie nous offre quantité d’opportunités de grandir, par le courage, la force intérieure, la confiance, la tolérance, la compassion… Par le lâcher prise aussi.

Lacher prise quand il n’y a rien que nous puissions faire. Laisser la vie se charger de soi. Tout simplement. Comme le petit enfant dans les bras de sa mère. Alors, soudain, un rayon de soleil perce et nous rencontrons les bonnes personnes, les bonnes opportunités se présentent. Ce n’est pas un hasard. Il n’y a ni chance ni malchance. C’est votre regard posé sur le monde et vous-même qui modifie votre chemin.

Combien de fois n’avez vous pas été aidé dans des moments difficiles, par une main encourageante et aimante tendue vers vous, par un judicieux conseil, une belle rencontre… ? Combien de fois n’avez-vous pas remarqué le pépiement d’un oiseau dans les moments sombres de votre vie, rappelant que vous pouvez, comme eux, vous élever dans les airs et tendre votre esprit vers de nouveaux horizons plus lumineux ?

C’est ce regard là qui m’a sauvée. Pas celui du drame qui n’en était pas un.

On entend beaucoup de choses sur l’importance de profiter de l’instant présent.

Quand on vit l’instant présent, on ne pense plus à ses soucis car à ce moment là ils n’existent plus. Ils existent quand on leur porte attention et quand on leur donne vie et force.

Vous savez, la nature a horreur du vide. Alors pourquoi ne pas faire le vide pour faire fleurir de belles choses, de belles opportunités ?

La paix est notre nature profonde, car la paix est l’essence de la Vie. Si la vie n’était pas en paix, elle ne tenterait pas de rééquilibrer en permanence les dommages que nous faisons subir à la Terre.

Je vais vous raconter une anecdote qui a son importance…

Un jour, en proie à des angoisses pour l’avenir, il s’est passé quelque chose d’extraordinaire. Le silence a fait place à la peur. Un silence total, paisible. Seule a succédé la paix intérieure et l’observation de moi même, du panorama de la vie, de la mer s’étendant sous mes yeux tout en marchant… Tout était calme. Et tout était beau, parfait. Il n’y avait pas d’erreur.

J’ai réalisé tout à coup que j’étais observatrice de ce que j’interprétais comme des éléments extérieurs à moi. Observatrice et non plus actrice d’un drame qui ne me concernait plus. Qu’aurais-je pu craindre ? Dans cette observation, tout était en paix. J’ETAIS la paix.

Par la suite, on m’a dit que cet état spécial était la conséquence d’un stress post-traumatique.

L’important n’est-il pas que cet état soit advenu en moi, qu’il y ait eu prise de conscience ? Et si le revers de la médaille d’un stress post-traumatique était l’avènement de la paix en soi , de l’intégration d’une immense leçon de vie ?

La vie, d’ailleurs, a poursuivi son cours et tout a changé d’un seul coup, grâce à ce nouveau regard posé sur moi et le monde. J’ai découvert grâce à une lettre d’information d’Alternative Santé une méthode de retraitement des traumatismes extrêmement efficace : l’EMDR. J’ai commencé alors des soins en EMDR, en hypnose ericksonienne et en bio-énergie. Aujourd’hui, je suis moi même praticienne en relation d’aide. Encore un hasard ?

La fin de la peur est notre salut. Car la vie prend le temps d’infuser en notre for intérieur les leçons de vie comme les nutriments que nous assimilons dans notre corps physique. La vie nous présente régulièrement les opportunités de transformation dont nous avons besoin pour nous réaliser totalement.

Je peux vous assurer que la paix est déjà en vous, à condition que vous appeliez à sa manifestation avec FOI. Rien n’est extérieur à vous, si ce n’est votre croyance erronée que quelqu’un d’autre a le pouvoir sur vous.

La science et notamment la physique des particules ne fait qu’étayer le fait que l’univers répond à l’observation portée sur monde quantique, c’est à dire le regard porté sur les choses. Elle prouve quantité d’autres principes universels énoncées par les plus grandes traditions du monde. Est-ce un hasard ? De mon point de vue, le chaos n’est que fluctuation d’un grand ordre…

Que la paix soit avec vous, dans la douceur de votre cœur. Guérissez bien !

Et profitez bien du printemps et de son offrande de couleurs et de senteurs merveilleuses !

Sandrine BUZIN

un-autre-souffle.fr