L’hypnose est-elle faite pour vous ? Questions-réponses

JOIE

Il faut une grande volonté pour oser affronter ses peurs et dire STOP à ce cercle vicieux infernal.

Imaginez votre vie si elle était à son plein potentiel !
Imaginez une seule journée où il n’y aurait plus de « J’en suis incapable, je suis nul(lle), je n’y arriverai pas, je n’ai pas la force de, j’ai peur de…. »

Ne serait-ce pas une libération ?

Oserez-vous affronter vos doutes, vos peurs, vos croyances limitantes ?

Savez-vous qu’une croyance limitante est généralement inconsciente ? La personne se sabotant elle même n’est généralement pas consciente de le faire, et reste persuadée qu’elle agit au mieux. En un sens, oui, elle fait de son mieux. Mais sa vie pourrait considérablement s’améliorer si elle osait creuser un peu plus la cause de ses problèmes.

Oserez-vous tenter l’hypnose ?

Pour répondre à des questionnements récurrents concernant l’état de transe hypnotique, voici une série de questions-réponnses.

Q. : Dort-on quand on est dans un état d’hypnose ?

R. : NON. Vous ne dormez pas, vous êtes dans un état de conscience modifiée où vous entendez absolument tout ce que vous dit votre thérapeute. C’est d’ailleurs ce qui surprend toujours les personnes qui expérimentent pour la première fois l’hypnose. En réalité, cet état pourrait être qualifié de « Sur-conscience » dans la mesure où votre conscient permet à votre inconscient (cette partie qui vous guide au quotidien), de faire un travail important pour vous. Votre esprit est totalement détendu mais aussi totalement présent à la voix, aux sons, aux images qui peuvent traverser votre esprit. Vos sens ne sont pas amoindris, ils sont au contraire en éveil.

Q. : Y a t-il un risque de se faire manipuler durant une séance d’hypnose ?

R. : NON. Vous conservez toutes vos capacités et votre libre arbitre durant l’induction et le travail avec l’inconscient. Si quelque chose ne vous convient pas, vous pouvez sortir de transe instantanément et sans effort. Il n’y a aucune magie, rien qu’une technique découverte qui a fait ses preuves.

Q. : J’ai peur de ne pas arriver à sortir de transe…

R. : Comme je le disais tout à l’heure, vous ne dormez pas durant une séance d’hypnose ericksonienne. Vous revenez donc à un état plus ordinaire de conscience très facilement en étant guidé par des suggestions simples et agréables. Il n’y a aucune magie dans ce processus.

Q. : Les résultats d’une thérapie par l’hypnose sont-ils rapides ?

R. : Tout dépend de la façon dont votre inconscient va traiter la demande fixée lors de l’entretien visant à déterminer votre objectif.
Parfois, l’inconscient va d’abord résoudre un problème limitant, un préalable au travail… En effet, des choses plus urgentes vont attirer son attention, ce qui permettra de dégrossir le travail à faire par la suite. Le délai peut varier d’une personne à l’autre. Il est possible que plusieurs séances soient nécessaires pour certaines personnes, selon l’ampleur du travail à effectuer.

Q. : J’ai déjà fait une dizaines de séances avec un hypnologue, mais ça n’a jamais marché sur moi. Alors pourquoi réessayer ?

R. : Si vous avez été déçu, c’est en effet questionnant. Dans tous les cas, cela ne vient pas de vous. Votre inconscient est disposé à travailler, mais les résultats peuvent dépendre de la façon dont le protocole a été mené, des mots employés, du professionnalisme de la personne et de bien d’autres paramètres que je ne connais pas (et qui vous échappent certainement aussi).

Q. : Y-a t-il des personnes plus facilement hypnotisables que d’autres ?

R. : Certaines personnes ont une faculté naturelle à entrer plus facilement en transe, il est vrai. Mais il est une croyance erronée qu’il faut avoir une facilité à entrer en transe pour réussir à entrer en transe. La transe est un phénomène naturel que nous expérimentons tous : lorsque notre pensée s’envole loin du présent au point d’en oublier le temps qui passe, devant un feu de cheminée, face à un orateur dont le ton monocorde nous fait presque dormir, dans une salle d’attente où le temps nous semble s’éterniser… Etc. L’hypnose ericksonienne reproduit simplement, par différentes techniques, cet état de conscience modifiée. Les personnes qui pratiquent la méditation entrent plus rapidement en transe car l’état de méditation est très proche de l’état de transe.

Q. : Y a t-il des transes plus profondes que d’autres ?

R. : Pourquoi pas… C’est vraiment de l’ordre du vécu personnel. Ceci dit, une transe profonde ou légère, ne présume pas de la qualité du travail effectué par votre inconscient. En d’autres termes, une transe dite légère, moins formelle, peut produire autant d’effets bénéfiques et de transformations qu’une transe dite profonde. C’est le cas en PNL (programmation neuro-linguistique, un outil qui se marie bien avec l’hypnose ericksonienne).

Q. : Les cauchemars peuvent-ils être résolus par l’hypnose ?

R. : Tout à fait ! Il existe une technique en hypnose mais aussi en PNL (la métaphore sous forme de dessins) très efficaces toutes les deux !

 

Si vous avez des questions à me soumettre, n’hésitez pas !