Comment se trouver et lever les blocages

Comment se trouver et se réaliser ?

Exercices pratiques

Croissance d'une pâquerette, fond nature et soleil

Qui suis-je ? Comment pouvons-nous y répondre? Quels sont les blocages dans notre vie ? Comment dénicher ses croyances, lever les freins en générant des croyances ouvrantes ?

Voici comment par quelques exercices pratiques pour vous aider dans le processus de connaissance de soi.

 

  • Définir ses rêves : visualisez et formulez au présent votre souhait déjà accompli : où êtes vous, que faites vous ?

 

  • Définir ses freins : croyances limitantes, peurs, superstitions, influences familiales ou sociales…

 

  • Identifier le territoire de vos croyances limitantes :

Une croyance est une généralisation à partir de deux ou plusieurs expériences afin de donner du sens au vécu, à travers le filtre des perceptions. Une croyance est inconsciente et s’auto-valide.
C’est votre réaction face à l’expérience.
La croyance s’organise alors autour de valeurs/besoins qui ont besoin d’être comblés.Plus la valeur est élevée, plus la croyance est limitante. Cela peut devenir pathogène, névrosant, quand la survie et la sécurité sont en danger.

Pyramide des besoins, de Maslow :
0-2 ans : survie. Besoins physiologiques
3-5 ans : survie + sécurité : début de la capacité à faire des projets, basée sur l’évitement de la douleur
5-10 ans : survie + sécurité + appartenance et amour : besoin d’appartenir et d’être accepté, fondement de la socialisation adulte
Adolescence : survie + sécurité + appartenance et amour + estime de soi : besoin d’estime de soi et du respect d’autrui
Adulte : survie + sécurité + appartenance et amour + estime de soi + réalisation de soi : besoin d’épanouissement, créativité et exploitation du potentiel.

Exemple de valeurs fondamentales pour soi : la vie, la reconnaissance, la liberté, l’amour, la sécurité, l’identité, la communication, l’efficacité, la paix, la perfection, l’harmonie, la beauté, la confiance, le partage, la force, la justice, etc…

Exemple : « pour être respecté, je dois imposer mon point de vue et pour cela je dois contrôler la situation point par point » >> controler pour se faire respecter. Le besoin à satisfaire est le « respect ». Question : « Que vous apporte ce respect ? Réponse : être en sécurité. Question : en quoi c’est important d’être en sécurité ? Réponse : je suis rassuré, en paix.
Donc : la valeur la plus haute à satisfaire est « la paix ».

1. Trouver le territoire de la croyance : pour ce faire, trouver la valeur fondamentale à combler.

Exercice : Que vous dites-vous en votre for intérieur, de négatif sur vous même ?

Qu’est-ce qui souffre, qui est en manque ? Quel besoin n’est pas satisfait ?

En quoi est-ce important que ce besoin soit satisfait ? Pouvez-vous vivre si ce besoin n’est pas satisfait ?
Écrivez la phrase résumant votre croyance.

Exemples : « Avancer permet de trouver ma place, un sens à la vie =>> avancer => place => sens à la vie => identité => mission de vie

 

2. Introduire une ouverture positive à la croyance >> générer une croyance ouvrante couvrant le territoire de toute la croyance limitante
Exercice : construire une phrase en utilisant des opérateurs modaux comme : « peut-être ; je peux ; parfois ; j’ai envie ; j’ai le droit de ; je mérite ; c’est possible que ; même si ; je suis capable de… » ou « Je suis…. » ; « j’ai … »
Ex : J’existe, je suis confiant(e) ; je peux prendre ma place ».

 

3. Petit exercice pour vous donner des forces, des ressources et changer vos perceptions de l’expérience de vie : a) Trouvez un souvenir problématique où vous êtes présent(e). Que diriez-vous si une autre personne ayant le même problème que vous, était à votre place ? En tant qu’observateur neutre, que lui conseilleriez-vous ? Notez ce qui vous a été transmis.b) Si vous changez le décor d’un souvenir problématique (où vous avez développé une croyance limitante) et que vous ajoutez des choses à la scène, qu’est-ce qui change pour vous ? Quelles ressources peuvent changer votre perception de l’expérience ?

 

4. Se donner une ou plusieurs autorisations :
Oser croire que l’on mérite ce qu’il y a de mieux, que la vie n’est pas une fatalité ou une injustice… et qu’il y a une place pour soi, où que l’on soit et en tout temps !

 

5. Formuler des pensées positives en cohérence avec ce que vous souhaitez vivre, être, ressentir de positif.

 

6.Méditer et visualiser que vous êtes accompli. En auto-hypnose, contacter son inconscient pour lui demander de trouver les ressources intérieures pour libérer le négatif et remplacer les anciennes croyances, schémas mentaux et comportementaux par de nouveaux comportements et croyances positives.