Qu’y a t-il à guérir ? Et COMMENT ?

Qmeditation-303260_640uand vous vous tournez vers un guérisseur ou une technique quelconque de guérison, et que vous voyez s’accomplir une guérison, vous voyez simplement s’accomplir l’état naturel de santé et de présence à vous même.
Le guérisseur n’y est pour rien et ne fait rien, il vous redonne juste les outils de votre propre auto-guérison.

Mais, me direz-vous, comment devenir l’outil de ma propre guérison ?

Demandez à la santé de se manifester : en étant réceptif à recevoir tout le bien, et en acceptant tout ce qui vient à vous émotionnellement. Refouler ses émotions reviendra à vous placer dans une cocote minute sans pouvoir échapper le trop plein d’énergie.

Sachez que personne ne peut vous guérir si ce n’est vous même, si vous portez cette intention. Votre intention vous soutiendra toujours.

Voici comment retrouver votre énergie et vous réaligner dans l’amour :
Sachez qu’en :
– pardonnant (à commencer par vous) pour ce que vous croyez avoir commis ou raté,
– vous disant que vous le méritez
– acceptant de recevoir tout le bien en vous,
– étant à l’écoute de vous même, de vos besoins, de vos conflits intérieurs, sans jugement,
– lachant prise et en remerciant l’univers/Dieu/la Source…
vous redevenez la guérison.

L’amour guérit tout, dit-on. C’est on ne peut plus vrai ; l’équivalent d’une mise à jour informatique. Dès lors, vous permettez d’accompagner le flux d’énergie de la Vie en vous.

En vous acceptant, c’est à dire en étant ouvert à ce qu’offre l’instant présent et à vos ressources intérieures, vous permettez à la vie de faire son travail.

Etes-vous vos pensées, vos émotions, votre corps ? Vous êtes déjà accompli en totalité en tant qu’être, de ce fait, il n’y a rien à guérir car vous êtes Guérison.

C’est seulement lorsque vous oubliez que la santé et la paix sont votre véritable nature, que vous constatez une perturbation dans la circulation du flux d’énergie vitale.

Dans le silence intérieur et l’acceptation de ce qui vient à vous émotionnellement, vous permettez de réhabiliter la santé en vous. Vous redevenez conscient du flux régulier des nourritures célestes, de la Vie, et réintégrez ce qui ne vous a jamais quitté en vérité : la paix, la santé, et l’amour.

La guérison spirituelle et physique consiste à redevenir conscient de votre nature profonde : un être sans limites. L’état de méditation rend accessible cette vérité toute simple et si profonde, si réparatrice. C’est le message caché que recèle le pouvoir de l’instant présent. 

Cela passe par l’écoute intérieure : il n’y a pas d’avant état présent ni d’après état présent, mais une présence qui EST.

Certains chocs émotionnels peuvent perturber le flux d’énergie en soi. Pardonnez-vous et pardonnez à la situation ou à la personne que vous jugez responsable.

Dites « Je t’aime, je suis désolé, je te demande pardon, je te remercie ». Cette prière Hawaïenne, le Ho’oponopono, est l’équivalent d’un retraitement de l’information traumatique émotionnelle et d’un reboot de votre façon de penser.

Vous acceptez alors de réintégrer l’énergie « perdue » lors du choc. En vérité, l’énergie ne se perd jamais, tout au plus elle peut rester en suspens quelque part au moment du choc, attendant que vous la regardiez en face, si douloureuse soit-elle, et que vous vous pardonniez. Lorsqu’on contemple sans jugement l’émotion perturbante, on lui ote tout pouvoir. Elle retourne à l’état ethérique et perd son emprise… C’est comme regarder les nuages passer sur un ciel bleu : votre conscience est ce ciel bleu, les nuages sont les pensées et émotions qui traversent votre esprit. Si vous leur accordez de l’attention et donc du pouvoir, vous provoquez une stagnation en vous. L’énergie doit pouvoir circuler.

Si vous avez conscience d’accorder trop de pouvoir à ces états émotionnels et mentaux, laissez-les aller sans jugement, avec compassion pour vous même.

Occuper l’instant présent est simple : vous y êtes chaque fois que vous plongez à l’intérieur de vous m’aime, dans l’écoute intérieure.

Je SUIS et l’instant présent deviennent alors une seule et même chose.

L’illusion de la séparation disparaît tout naturellement.

Dans cette présence Je Suis, vous êtes total, complet, parfait. Il n’y a rien à guérir ; tout est accompli.

Et les maladies chroniques dans tout ça ?

arvd4yroA l’origine d’une maladie chronique il y a bien souvent un état inflammatoire chronique.
On appelle « chronique », un état ou des douleurs durant depuis plus de trois mois.

S’en suit une vraie souffrance avec état anxieux, dépression, insomnies, réduction de l’activité physique, perception accrue de la douleur qui à son tour alimente le moulin de la détresse psychologique et physique.

 

Un cercle vicieux s’installe pouvant être visualisé par un HUIT :

>>> Le cercle vicieux psychologique alimente le cercle vicieux physique et vice versa.

8 MOBIUS

Or, c’est entre autres choses par le tracé d’un « huit » que l’on peut rétablir une belle harmonie physique et psychologique.

Il est possible d’agir sur la cause de l’inflammation :

– au niveau énergétique en permettant à l’énergie vitale de circuler librement

– au niveau inconscient via l’hypnose en installant de nouveaux comportements (alimentaires, hygiène de vie, stress…), par un travail sur le pardon, le deuil, les traumatismes, les peurs…

Combien de séances ?

Pour une maladie chronique engendrant des douleurs, il faut un certain nombres de séances dans l’énergétique et/ou en hypnose pour voir son état général s’améliorer.  Si on peut s’attendre à de très bons résultats sur les causes psychologiques, on peut malgré tout améliorer la qualité de vie d’une personne face à une maladie dégénérative, auto-immune, etc.

Bien entendu, il y a la génétique, les conséquences de vaccins, et d’autres facteurs dont la médecine explore les causes… il faut en tenir compte.

Les disciplines psycho-énergétiques qui aident, voire résolvent le problème :

– Le REIKI

– L’harmonisation crânio-sacrée issue des travaux de Raymond Poyet (ostéopathie énergétique douce)

– L’hypnose ericksonienne quand il y a des blocages psychologiques à l’origine de douleurs.

 

Dans tous les cas, n’arrêtez jamais un traitement en cours ou à venir… Médecine conventionnelle et alternative peuvent faire bon ménage.

Vous avez dit « traumatismes, angoisses… » ?

1-oeilCertaines personnes souffrent ou ont souffert de traumatismes psychologiques, voire physiques, au cours de leur vie. Cela engendre bien souvent un stress intense, des angoisses, insomnies, et tout autre sentiment douloureux à l’évocation du souvenir.

Chez d’autres, une amnésie post-traumatique est constatée.

Enfin, il se peut que des croyances limitantes s’installent à la suite de petits évènements successifs.

Un deuil mal vécu, une expérience de couple qui tourne mal, des agressions répétées, un choc émotionnel… Les circonstances menant à un état de mal être profond sont multiples et peuvent trouver une véritable solution grâce à la la méthode RITMO (proche de l’EMDR).

Comment le processus de désensibilisation opère t-il ?

Dans ce type de séance, on se doit d’entrer dans l’évènement problématique, en allant au cœur de l’émotionnel et des pensées négatives associées à l’évènement.

C’est la seule manière de vous permettre de penser ou de parler du sujet en toute quiétude, en ayant une saine estime de vous.

On réactive donc la partie (souvenir, sensations, émotions, croyance…) liée à votre problématique tout en installant un fusible en tout début de séance : un lieu sécurisé où vous réfugier à tout moment. Bien souvent, les personnes fondent en larmes, ce qui est parfaitement normal et libérateur.

J’ai même constaté que certains souvenirs refoulés, notamment en cas d’amnésie, peuvent soudain émerger avant d’être réintégrés émotionnellement. !
Et bien souvent, les personnes ne sont pas si surprises que cela de ce qu’elles ont vécu un jour, puis oublié.

On utilise les mouvements oculaires mais aussi les stimulations bilatérales (petits tapotements de chaque côté du corps), jusqu’à ce que vous sentiez une amélioration. Pour plus d’efficacité, on utilise aussi durant le processus des suggestions hypnotiques positives.

Après une évaluation régulière de votre niveau de stress et de votre cognition, sur une échelle de 1-10, on parvient à une désensibilisation totale ou quasi-totale avant d’installer une croyance positive/attitude de pensée positive.

Pour vous libérer de ce poids, faites appel à cette méthode efficace et transformatrice !

 

Reikilibrez-vous

rainbow-reiki-hands-harrowUn Reikilibrage tout en douceur !

Depuis quelques temps, j’utilise sans cesse ce mot inconnu du dico : le « reikilibrage » ! Un lapsus qui renvoit à un autre mot bien connu : le rééqulibrage –  et pour cause, quand on voit le large spectre des effets bénéfiques du REIKI   !

Je sais que cela ne se fait pas trop, mais voici mon propre témoignage, suite à l’utilisation du REIKI :

Je souffre d’une colopathie fonctionnelle depuis mes 19 ans, à un point que ma vie devenait un vrai calvaire. Voilà donc 20 ans que je traine avec cette « valise » encombrante…

Au départ j’étais malade chaque été, au point de ne presque plus pouvoir m’alimenter, sans parler des spasmes douleureux et des ballonnements…
Malheureusement, depuis trois ans, les choses ont empiré. Ce qui n’était qu’épisodique s’est mis à s’étaler sur toute l’année en entrainant des carences et une grande fatigue.

N’en pouvant plus, je me suis formée au REIKI, sachant les bienfaits durables qu’une séance procure…

J’ai donc débuté des séances d’auto-soin quotidien.

Durant 3 mois, alors que mes mains devenaient de plus en plus réceptives mais aussi et émettrices de l’énergie universelle, j’ai senti que quelque chose se modifiait en moi. L’émotionnel s’apaisait, les douleurs s’estompaient après chaque séance quotidienne. Idem pour les selles et les ballonnements. Mon corps se reiki-librait !

Au bout de 3 mois environ, mes mains diffusaient nettement plus d’énergie qu’au début. La sensation que je pourrais décrire est celle d’une chaleur et d’une énergie bienfaisante se diffusant dans certaines zones du corps, suivi d’un apaisement. Cela peut varier et parfois j’ai pu ressentir plutot de la fraicheur. Comme tout traitement par l’énergie, il m’est arrivé de faire des crises thérapeutiques qui se manifestent par une subite aggravation des symptomes, pour ensuite aller de mieux en mieux. Ces crises thérapeutiques sont le signe que quelque chose est en train de s’évacuer, d’être retraité en profondeur.

D’ailleurs, à partir de là, mon état général s’est transformé. La fatigue liée à ma souffrance s’en allait en quelques minutes à peine, au lieu d’une bonne heure. J’ai pu également espacer davantage les séances avec un effet bénéfique presque immédiat.

Aujourd’hui, je ne souffre presque plus de mes problèmes de colopathie. Il me suffit d’apposer mes mains sur la zone douloureuse 10 à 20 minutes pour que tout rentre dans l’ordre.
De plus, j’ai considérablement réduit ma consommation de médicaments…

Je peux dorénavant manger des crudités (sans excès toutefois). L’été c’est quand même plus agréable !

Mieux : je peux même savourer – sans effets secondaires négatifs – les aliments que je ne tolérais plus, comme le poivron et le concombre ou les légumes secs !

Un miracle en soi !

Je vous recommande donc très chaleureusement le REIKI pour traiter toute problématique de santé.
C’est une convertie qui vous parle !

Amicalement,

Sandrine BUZIN

Y a t-il un risque de « substitution de symptome » ?

Le risque de « substitution de symptome » intervient lorsque la cause d’un problème n’a pas été traitée correctement : c’est ce qui arrive fréquemment en hypnose classique où l’on ne remplace pas le comportement ou source problématique par de nouveaux comportements adaptés. C’est la raison pour laquelle on doit absolument veiller à ce que l’objectif de la personne soit défini aussi clairement que possible.

La nature ayant horreur du vide, lorsqu’on fait cesser un comportement sans le remplacer par un autre comportement adapté à l’objectif défini et à l’intention positive de l’inconscient, on risque d’avoir des problèmes.

Qu’est-ce que l’intention positive ? Je vais vous donner un exemple.
Une dame se met à manger compulsivement du chocolat parce qu’elle se sent rejetée (que ce soit vrai ou non), compensant ainsi son manque affectif par un aliment « anti-dépresseur ».
Si on dit à cette personne : « le chocolat est comme une odeur répugnante », la personne n’aura plus envie de manger de chocolat, mais comment compensera t-elle ensuite son manque affectif ? Par un autre comportement, et peut-etre pas le meilleur !

En effet, à l’origine d’un comportement, il y a toujours une intention positive… L’inconscient a choisi le chocolat, dans l’exemple ci-dessus, parce que c’était le seul comportement à sa disposition à ce moment-là pour répondre au bien-être de la personne.

En Hypnose ericksonienne, on utilise des protocoles extrêmement calibrés qui évitent à tout prix les « symptômes de substitution ». On demandera donc à l’inconscient de choisir un nouveau comportement adapté à l’objectif défini lors de l’entretien, et répondant à l’intention positive…

Très bonne séance 🙂 !

Déroulement d’une séance

La première séance dure généralement une heure et demi.

Les séances suivantes (s’il y a lieu), peuvent durer moins longtemps, notamment s’il s’agit de continuer à traiter une même problématique.

Dans un premier temps, il s’agit de déterminer votre objectif à atteindre, c’est à dire ce que vous souhaitez améliorer dans votre vie : un entretien approfondi préliminaire est nécessaire, suivi d’une partie où je vous conduirai dans un état de conscience modifiée où le travail sur l’inconscient sera fait.

Durant l’induction, vous entendrez absolument tout ce que je vous dirai et vous pourrez même interagir avec moi en me répondant par des mots brefs. Il s’agit simplement de permettre à votre partie « inconsciente » de vous aider à atteindre votre objectif. Vous ne pouvez en aucun cas être manipulé pour la bonne raison que votre inconscient et votre conscient s’y opposerait ! C’est un verrou naturel qui vous permet de garder votre intégrité personnelle.

Suite au travail de l’inconscient, vous constaterez  selon des délais variables des modifications de votre comportement, de votre sommeil, l’abandon de peurs ou de croyances, ou de tout autre aspect de votre être.

Quelle est votre peur ou croyance la plus limitante ? Exercice pratique !

COS_09La plupart de nos difficultés dans la vie sont causées par des processus d’auto-sabotage. Qu’ils soient conscients ou inconscients, (souvent inconscients), ils en viennent à créer des schémas récurrents qui finissent par pourrir littéralement l’existence.

Abandonner l’ancien pour la nouveauté est un acte de courage ! Encore faut-il savoir comment faire pour identifier nos peurs/croyances afin de les remplacer par des capacités, valeurs et pensées positives… ou tout simplement par la confiance.

Comment laisser place à un nouveau SOI heureux et épanoui, accompli ?

Comment remplacer les regrets, la culpabilité, la négativité ou les limitations en tout genre par des feux d’artifice de joie ?

La réponse est : En creusant à l’intérieur de soi pour formaliser la croyance ou la peur limitante.

Je vous propose ci-après un petit exercice très puissant qui vous permettra d’identifier dans un premier temps votre peur ou croyance la plus invalidante.

1. Notez par écrit plusieurs phrases : chaque phrase doit être l’expression de votre peur/croyance profonde.
2. Notez chaque phrase, de 1 à 10 où 10 est le maximum d’intensité et de foi en cette croyance.

Par exemple : « je ne mérite pas de gagner de l’argent ». Note : 8/10
Plus la note monte haut et s’approche de 10 plus c’est une peur ou croyance ancrée en vous.

Une fois que ce travail est fait, lisez à voix haute chaque phrase. Généralement, la phrase notée au maximum provoque une émotion particulièrement intense. Si c’est le cas, c’est qu’elle est probablement LA croyance ou LA peur à la source de bien de vos maux/mots.

Car MALADIE = MAL A DIT. Les MOTS que nous posons sur nos peines se transforment bien souvent en MAUX de l’esprit et du corps.

Puis, remplacez cette phrase par une phrase totalement à l’opposé de votre croyance.

Ex : « je mérite de gagner de l’argent ». Puis évaluez cette phrase de 1-10. Généralement, sa note sera très faible, inférieure à 5/10 dans tous les cas. C’est la nouvelle « croyance » positive à acquerrir !

A vous de jouer ! Par le jeu, nous apprenons beaucoup sur « nous-m’aime » 🙂

Bon maintenant que c’est fait, ce n’est pas tout ! Car maintenant que vous connaissez votre peur ou croyance négative, il va falloir travailler dessus. Pour ce faire, vous pouvez prendre contact avec un(e) thérapeute en PNL ou en hypnose…. C’est mieux à deux !

 

 

 

Pratiquer l’écriture automatique en auto-hypnose

En auto-hypnose :

– Déterminez l’objectif à atteindre : donner l’autorisation à l’inconscient de transmettre à la main dominante (celle qui écrit), toute information sur le sujet désiré ou la réponse que vous souhaitez obtenir

– Pratiquer pendant 5-10 min un enracinement et une méditation (ex : via méthode GASSHO ou visualiser que des racines plongent profondément dans la terre depuis les orteils et sous la plante des pieds).
Le but est de créer un état de relaxation et de lâcher prise nécessaire pour permettre à son inconscient de prendre « le contrôle » de la main…

– Induction ou transe en fixant votre attention sur quelque chose : un objet, un motif, une image… Imaginez qu’il y a comme un lien ou un fil invisible entre ce point et vous, de sorte que vous pouvez voir ce qu’il y a au dessus, au dessous et sur les cotés de ce point. Tandis que vous vous sentez de plus en plus relié à ce point, un espace intérieur est en train de s’ouvrir, permettant à l’inconscient de faire un travail merveilleux et positif pour vous, pour votre développement personnel.. A un certain moment, votre vision peut devenir trouble, ce qui est le signe que vous êtes en train d’entrer dans un état de conscience modifiée propice pour le travail avec votre inconscient. Et pendant que la vision s’affine ou au contraire se voile, à l’intérieur tout devient encore plus clair…. car certaines choses sont déjà en train de s’installer pour permettre à votre être de rassembler des ressources utiles pour votre progression et pour la compréhension de ce dont vous avez besoin.

– Dites à votre inconscient qu’il va mettre de coté tout sentiment désagréable ou tout malaise pouvant éventuellement surgir d’un souvenir passé ou de toute autre source.

– Suggérez à votre inconscient va transcrire dans votre langue actuelle tout ce qu’il souhaite vous transmettre de sorte que si vous accédez à un savoir ancien, via une langue ancienne, le message sera automatiquement traduit en français ou dans votre langue usitée

– Vous pouvez réunir autour de vous des personnages ou guides sécurisants (y compris des animaux évoquant la sécurité intérieure, la force, la sagesse…), en vue du travail à effectuer. Il ne doit y avoir aucune perturbation entravant l’écriture automatique et la connexion avec l’inconscient…

– Demander à votre inconscient de se projeter dans la main dominante (celle avec laquelle on écrit) et de faire en sorte que la main soit comme indépendante du corps, de l’égo, du mental et de la volonté et du conscient, bien que l’inconscient puisse partager des choses avec le conscient du sujet.

– Suggérer que l’écriture sera fluide, que la main est souple et légère… prête à accueillir l’inconscient comme s’il était une personne à part

– L’inconscient projeté dans la main aura la possibilité, s’il le souhaite, de communiquer en pensée, en images ou en audio avec le conscient du sujet et retranscrire toute cette information via l’écriture automatique..

– C’est un travail profond pendant lequel l’inconscient va mobiliser des ressources intérieures merveilleuses et profitables et que la main va pouvoir écrire de façon très fluide tout ce que l’inconscient partagera avec elle

– Si à un moment donné, la connexion avec l’inconscient semble relâchée ou que la fluidité de l’écriture semble perturbée, le sujet peut faire appel à ses guides, et retrouver la sérénité intérieure et ainsi poursuivre l’écriture automatique.

 

Amusez-vous bien ! 😉

Que choisir ? Arnaque ou pas araque ?

enfant

En matière de thérapies alternatives, bien souvent les personnes ne savent pas qui aller voir, vers qui s’orienter, quelle thérapie choisir, à quel prix et avec quel thérapeute ? Celui-ci est-il expérimenté ? Cet autre est-il sérieux ?

Ce sont des questions judicieuses et pertinentes.

Pour une même discipline, certains n’hésitent pas à réclamer des centaines d’euros pour une séance, de façon totalement injustifiée… D’autres n’hésitent pas à vous demander de l’argent pour un simple « diagnostique » énergétique ! Méfiez-vous des arnaques ! Je ne parle pas ici des cabinets réunissant plusieurs thérapeutes, induisant des frais fixes se répercutant sur le prix du soin de façon raisonnable, mais de thérapeutes n’hésitant pas à gonfler leur prix sans aucune raison valable.

Autre point clé. Il est une croyance collective selon laquelle il faudrait avoir 10 ans d’expérience pour être pris au sérieux, avoir son nom dans la presse pour ne pas être un charlatan ou  qu’un débutant devrait faire payer moins cher sa consultation que son concurrent installé depuis plusieurs années.
Bien qu’une expérience soit profitable, pour vous, un débutant peut avoir tout autant de savoir-faire, de compétences, de passion que tout autre. C’est d’autant plus vrai dans le domaine de l’énergétique où la technique se mêle au ressenti personnel et aux énergies subtiles…
De plus, en sortant d’une école, les dernières découvertes sont accessibles au débutant.

A la question : quelle thérapie choisir ? Je dirais : faites confiance à votre instinct ; il ne vous trompera pas. Faites confiance aussi aux synchronicités dans votre vie qui vous mettent gentiment sur la voie.

Le prix est celui que vous estimerez juste par rapport à la qualité du soin proposé, à l’écoute et au professionnalisme de la personne vers qui vous vous tournerez.

Prenez bien soin de vous et faites confiance à votre instinct…